Les Funérailles


La pastorale des funérailles aujourd’hui est un lieu où le visage d’Eglise change, où le peuple de Dieu apparaît de plus en plus actif, où le prêtre n’apparaît plus comme seul acteur. Bien sûr, cela est dû à une nouvelle perspective théologique depuis le concile Vatican II, - la participation de plus en plus grande des laïcs dans l’Eglise, mais aussi à la diminution du nombre de prêtres. Là où le besoin de l’Eglise le demande, les laïcs peuvent présider les prières liturgiques, Et rappelons-le la célébration des funérailles n’est pas un sacrement et fait donc partie des prières liturgiques. L’enjeu principal de la conduite des sépultures par des laïcs, c’est de faire en sorte que l’Eglise reste proche des familles en deuil. Avec cette pratique, l’Eglise n’est plus identifiée au seul prêtre. L’Eglise, c’est le peuple de Dieu tout entier, l’ensemble des chrétiens. (Concile Vatican II, constitution sur l’Eglise).

Concrètement, dès l’annonce du décès au prêtre, ce dernier nous avertit. Nous prenons contact avec la famille pour convenir d’un rendez-vous. Il nous faut prendre alors du temps pour écouter, parler du défunt, partager la peine, aider… L’Esprit Saint nous accompagne.

- Sur la paroisse de Noirmoutier 5 personnes ont reçu mission de l’Evêque de Luçon, pour conduire les funérailles en absence de prêtres :

    • Vincent DREVON - NOIRMOUTIER
    • Antoine BOUSSARD - L’HERBAUDIERE
    • Joseph FOURAGE - BARBATRE
    • Jean-Luc SERVAN - L’HERBAUDIERE