Témoignage


TÉMOIGNAGE DE SŒUR ANNE-MARIE

L’HERBAUDIERE - MESSE DU 21 AOUT 2011


70 ANS DE VIE RELIGIEUSE

Bonjour à tous,

Je voudrais d’abord remercier le Père Chatry qui a eu la délicate pensée de cette célébration eucharistique jubilaire.

Je suis heureuse de la vivre avec vous en cette église où il y a 93 ans, j’ai été baptisée.

En effet, originaire de l’Herbaudière j’ai passé dans cette paroisse toute mon enfance et mon adolescence, heureuse au sein d’une famille dont la plus grande richesse était la foi.

Dans l’évangile que nous venons d’entendre le Christ demande à ses disciples et, partant, à chacun de nous : "pour vous, pour toi qui suis-je ?". Ma vie religieuse tout entière a été le mobile, la réponse à cette question.

J’ai quitté l’ile de Noirmoutier en 1941 pour entrer au noviciat des Franciscaines Missionnaires de Marie près de St Brieuc dans les Côtes d’Armor.

Pourquoi, me direz-vous, avoir choisi un Institut Missionnaire, alors qu’en Vendée existaient plusieurs congrégations diocésaines ?

Comme toute vocation, la mienne a son histoire, une histoire en deux temps. Très jeune, enfant même, j’avais 6 ou 7 ans peut-être, à la suite de passages de prêtres missionnaires dans la paroisse, j’ai su que, dans les pays lointains, des enfants ne connaissaient pas Dieu ni Jésus. Je me disais que, quand je serais grande, j’irais convertir les païens (je rêvais même de la Chine). Je n’ai pas toujours su que je serais religieuse, mais j’ai su très tôt, que, si un jour je l’étais, je serais missionnaire. Guidée et conseillée, c’est donc vers une Congrégation de ce type que, beaucoup plus tard, quand l’appel de Dieu se fit entendre, j’ai orienté mes pas.

L’institut qui m’a accueillie, a été fondé en 1877, par une nantaise, Hélène de Chappotin, en religion : Marie de la Passion, béatifiée en 2002 par Jean- Paul II. Il s’est implanté dans tous les continents car, dès l’origine, la fondatrice en a voué les membres au service de la Mission universelle de l’Église.

Notre charisme est marqué par :
-  L’offrande de notre vie pour l’Église et le salut du monde à la suite du Christ avec la disponibilité de Marie ;
-  Par la célébration et l’adoration quotidiennes de l’Eucharistie, source de notre vie et de nos activités missionnaires ;
- Par la vie évangélique en communautés internationales dans la simplicité de Saint François d’assise.

Ce charisme anime encore aujourd’hui les sœurs de 81 nationalités, réparties dans 76 pays sur les 5 continents.

A mon entrée en 1941, nous étions en plein la 2ème guerre mondiale. Durant ces années - de formation pour moi - il ne put être question de grands départs - retardée ensuite par des problèmes de santé, ce ne fut qu’en 1954 que je fus envoyée à Alger, sur la colline de Notre-Dame d’Afrique où, à l’époque, nous avions un internat et une école où j’enseignais.
5 jours après mon arrivée, commençait la guerre pour l’indépendance de l’Algérie. 8 années difficiles, éprouvantes, douloureuses pour les différentes populations de ce pays dont nous ne pouvions que partager les souffrances avec l’Église du diocèse.

Après 15 ans de présence à Alger, je fus nommée en Tunisie pour m’occuper d’une école et d’un centre de formation féminine - 2 ans plus tard, mon retour en France fut décidé - J’ai beaucoup aimé ces pays dont j’ai aussi beaucoup reçu.

Une nouvelle mission m’attendait donc dans mon pays d’origine. Je dis bien "Mission" car, que ce soit en France ou aux antipodes du monde, l’esprit missionnaire reste le même : travailler là où Dieu envoie à l’avancement de son Règne. C’est ainsi, qu’après la mort de mon père, que j’ai eu le bonheur d’entourer durant 3 ans, ici, à L’Herbaudière, où j’ai été heureuse de faire la catéchèse, je m’insérais dans une de nos communautés, à Lyon, où j’assurais pendant 8 ans le secrétariat du Foyer Oriental et de la paroisse catholique Saint Irénée de rite byzantin. Envoyée ensuite à Marseille pour l’accueil des pèlerins et touristes à Notre-Dame de la Garde, mission internationale s’il en est ! j’y restais 9 années.

Puis ce fut Nantes, durant 16 années pour un intéressant bénévolat, notamment au Secours catholique pour l’alphabétisation et un travail en pastorale où j’étais aussi largement engagée.

A 90 ans, bien sonnés, comme j’aspirais à un peu de repos ; après dialogue avec mes responsables, il fut décidé que je rejoindrais notre Maison de retraite St Raphaël à Marseille où depuis l’an dernier - non sur la colline de Notre-Dame de la Garde, cette fois, - mais à ses pieds, en contrebas, je partage la vie communautaire et fraternelle de 40 anciennes missionnaires, ayant œuvré 20 - 30 - 50 ans hors de France.

C’est ainsi que le 13 juin dernier, avec 4 autres sœurs, j’ai célébré dans la joie et l’action de grâce, mes 70 ans de vie religieuse.

En résumant devant vous ces longues années au service du Seigneur et de mes frères, je voudrais pouvoir vous faire comprendre le bonheur "d’une vie donnée à la suite du Christ pour l’Église et le salut du monde" selon la formule de notre consécration au jour de notre Profession - C’est une vie de foi, d’espérance et d’amour, de paix intérieure et de joie. Certes la vie religieuse et fraternelle a ses exigences : comme pour chaque chrétien, vivre l’Évangile, c’est marcher sur les pas de Celui qui a dit "celui qui veut être mon disciple, qu’il se renonce à lui-même et porte sa croix".

La vie missionnaire n’est exempte ni de difficultés, ni de conflits, ni de souffrances, ni d’échecs, mais elle connaît aussi les grands et profonds bonheurs de travailler à l’avancement du Règne de Dieu, soutenue par l’amour et la fidélité du Christ qui un jour a appelé "viens suis-moi » et comme à Pierre a posé la question " m’aimes-tu ?" en donnant la force de répondre à cet amour.

Quand j’ai quitté Nantes, l’an dernier l’aumônier de la Communauté m’a souhaité "d’avancer dans la vie, en mettant ma petite main dans la grande main de Dieu".

En terminant, je me permets de formuler pour vous le même souhait : "avancez dans la vie avec confiance en mettant votre main dans la main paternelle de Dieu qui vous aime".

Sœur Anne-Marie

Franciscaine Missionnaire de Marie